skip to Main Content
Mine De Rien

Mine de Rien

Mathias MLEKUZ, plus connu en tant qu’acteur s’essaie à la réalisation avec ce premier long métrage.

L’idée de MINE DE RIEN a germé dans son esprit, lorsqu’il a pris connaissance d’une histoire insolite. Un restaurateur américain dans les années 50, offrait à ses clients en attente d’une table, des tours de wagonnets dans une mine se trouvant à proximité… Mine autour de laquelle il développa le concept d’un parc d’attractions.

Originaire du Nord, le réalisateur, issu d’une famille de mineurs de fond, après que son grand-père ait immigré de YOUGOSLAVIE, a vu son enfance bercée au gré des histoires et luttes des mineurs.

Ce terreau ne pouvait que lui servir de matériau pour se réapproprier une partie de son vécu. Une mise en images, avec beaucoup de nostalgie.

Il met ici en scène deux personnages masculins, respectivement interprétés par Arnaud DUCRET (qui nous dévoile une nouvelle facette de son jeu….intense) et Philippe REBBOT (co-auteur du scénario). Deux losers à la dérive, en perte de confiance et de repères, devant faire face à une situation personnelle compliquée et à un contexte économique qui les gangrène.

A leurs côtés, une touche féminine en la personne de Mélanie BERNIER, pétillante et débordante d’énergie, qui, par son dynamisme et son optimisme, tire tout ce petit monde vers le haut.

Avec une ambition folle, Mathias MLEKUZ parle du bassin minier en portant un regard rarement exploité au cinéma.

En ancrant son histoire dans une certaine réalité et posant sa caméra dans de vrais décors, c’est un bel hommage qu’il rend à ses pairs, à la mine et aux mineurs.

Il parvient avec beaucoup de douceur et une infinie tendresse, à distiller de la poésie dans cette comédie sociale qui aurait pu tomber dans le travers facile du misérabilisme.

Avec un soin tout particulier apporté à son travail, l’esthétisme des années 80, avec ses couleurs chatoyantes, ses vêtements et décors de l’époque est habilement reconstitué.

Le choix de lumières chaudes vient envelopper tout ça et contraster avec le climat gris que l’on associe souvent au NORD.

Même le grain de l’image et de la photo est orienté en ce sens.

MINE DE RIEN est un film d’une générosité communicative, qui rassemble, par les notions de solidarité, du sens de l’amitié et de la bienveillance qui en émanent.

Une belle ôde au courage, aux valeurs et au pardon.

La sincérité de son auteur et l’émotion transmise nous accompagnent 1 h 30 durant, et les ingrédients qui font le graal du cinéma populaire français sont ici réunis pour un résultat enthousiasmant.

Les spectateurs se trouvent touchés en plein cœur, et ils ne se sont pas trompés en lui décernant le prestigieux Prix du Public lors du dernier Festival de la Comédie de l’Alpe d’Huez.

MINE DE RIEN pourrait créer la surprise au box office et c’est tout le bonheur que l’on souhaite à ce feel good movie de la semaine.

En salles le 26 février 2020

Laurence Salfati

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Back To Top