skip to Main Content
Le Dindon

Le Dindon

Jalil LESPERT n’a pas peur des défis artistiques et ose s’illustrer dans le registre difficile de la comédie.

En puisant au plus profond du patrimoine théâtral français, il adapte ici le classique de Georges FEYDEAU écrit en 1896. Une remise au goût du jour puisqu’il en apprécie tout particulièrement l’écriture, le surréalisme et l’esprit très français associés aux textes de son auteur.

En choisissant de transposer l’intrigue du dindon dans les années 60, Jalil LESPERT rend grâce au cinéma de ces années.

Il revisite le genre en rendant toute sa noblesse aux comédies de l’époque, dans la veine des films de Gérard OURY.

La direction artistique, le travail sur les costumes et les décors apportent de l’ampleur au côté fantaisiste de la langue de FEYDEAU et font sens avec l’aspect contemporain recherché. La constance réservée aux codes moraux et sociaux de l’époque demeurent inchangés à ce jour.

Jalil Lespert

Jalil LESPERT ne lésine pas sur les moyens et s’entoure, pour la bonne cause, du must de la comédie française, qu’il dirige avec brio.

Dany BOON interprète VATELIN, un petit bourgeois naïf et arriviste sans scrupule.

Guillaume GALLIENE, co-scénariste du film prend les traits de PONTAGNAC, un dragueur invétéré, pathétique, dont la dernière cible, Victoire (pétillante Alice POL), n’est autre que l’épouse de son ami VATELIN.

Judicieux choix que celui de Guillaume GALLIENNE pour incarner ce personnage

Il connaît le rôle et le bonhomme sur le bout des doigts, pour l’avoir joué sur scène plus de 150 fois, dans une adaptation pour la Comédie Française…

Vraie comédie de boulevard dans laquelle la trame du vaudeville est respectée, tromperies et quiproquos s’enchaînent à un rythme effréné. Par une réalisation moderne à la mécanique d’une grande précision, Jalil LESPERT se met au service du texte et de ses comédiens.

D’une efficacité redoutable, la folie de FEYDEAU retrouve tout son génie

Intemporel, LE DINDON s’impose avec une grande drôlerie, par l’audace des dialogues écrits sur mesure pour ses interprètes, débordant de cette énergie communicative de laquelle se dégage d’une harmonie de jeu imparable.

Laurence Salfati

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Back To Top